, ,

L’A-B-C du quartz…

Une question qui revient souvent au sujet des comptoirs concerne la différence entre les différents quartz disponibles sur le marché et pourquoi payer un peu plus cher peut souvent s’avérer être la bonne décision. Je me suis entretenue avec un collaborateur travaillant dans ce domaine afin qu’il nous explique les différences entre les quartz et la valeur de ceux-ci. Ces conseils ne couvrent certainement pas tous les aspects en détails, mais l’information issue de cette discussion est très pertinente. La majorité des consommateurs croit qu’il n’y a pas de différence entre les quartz. La phrase qui revient le plus souvent est : « Du quartz, c’est du quartz! ».

En réponse à celle-ci, je tente d’expliquer au minimum quelques bases afin de m’assurer que les clients soient bien informés et en mesure de prendre une décision éclairée, puisqu’il existe certainement différentes qualités dans ce matériau. Il y a beaucoup plus que son apparence à considérer, qui est probablement le critère le moins important. Parmi les nombreuses options disponibles, il est souvent facile de trouver la même apparence (ou une équivalente) dans une autre marque de bonne qualité, fabriquée avec de meilleures technologies, de meilleures matières premières et offrant une meilleure garantie.

La matière première qui compose notre quartz devrait être notre première considération. Une dalle de quartz devrait normalement être composée de quartz cristallin ou d’agrégats de quartz, de silice, de résine et d’un pigment. Bien que ceci soit pratiquement impossible à voir à l’œil nu, le prix de détail nous donne une bonne indication des composantes de la dalle. Une dalle fabriquée avec du quartz à l’état cristallin va certainement coûter plus cher qu’une dalle fabriquée avec des agrégats, parfois du verre, du sable ou d’autres matières parfois mystérieuses… La résine aura également un impact sur la facture finale, bien qu’elle ne compose habituellement que 7 à 15% du volume de la dalle. Une résine de meilleure qualité sera plus résistante aux égratignures, aux changements de couleur ou au jaunissement au fil du temps. La garantie (autant résidentielle que commerciale) offerte donne également un indice sur la durabilité à long terme du produit. Le choix se précise souvent lorsque l’on compare une garantie à vie à une de 5 ou 10 ans. Une fois ces précisions faites, lorsque nous croyons avoir trouvé quelques options de bonne qualité avec une garantie intéressante, le point le plus important à cette étape est le polissage et le lustre. Plus une dalle est polie, plus elle sera facile d’entretien et libre de microporosités (où peuvent se loger de micro particules, pigments de couleur ou résidus de liquides). Pensons au sablage du bois; plus on sable avec un grain fin, plus les pores du bois seront fermés et ce dernier, pratiquement imperméable. La majorité des gens arrive à voir à l’œil nu la différence de lustre entre certaines marques de quartz. Il faut simplement comprendre que plus la surface est lustrée, plus elle est lisse. Plus elle est lisse, plus il sera difficile aux saletés d’imprégner la surface et donc, plus son entretien sera facile.

Voici quelques tests rapides faits à l’aide d’un détecteur de lustre appliqué sur quelques échantillons de différentes marques au hasard. Pas très surprenant, l’indice de lustre le plus bas est celui d’un produit pour lequel nous avons eu plusieurs appels de service et demandes d’aide à l’entretien au fil du temps. Pour ce qui est du produit à l’indice le plus élevé, nous n’avons pratiquement jamais eu d’appels de service et nos clients qui reviennent nous voir pour un deuxième projet ou lors d’un déménagement redemandent la même marque de comptoir, sans hésiter.